Partenaires

Présentation du CNRS Présentation de l′Université Faculté de Pharmacie


Rechercher

Sur ce site


Accueil > Équipes de recherche > Laboratoire de Chimie Biologique - LCB > Thèmes de recherche

Thèmes de recherche

  • - Molécules Fluorées : mise au point de méthodes stéréosélectives d’accès aux composés fluorés chiraux. L’introduction d’un groupement fluoré au sein d’une molécule permet de modifier de façon importante ses propriétés stéréoélectroniques, ce qui a pour effet de modifier ses propriétés physiques et biologiques. Ainsi la demande de synthons fluorés est grandissante, aussi bien dans le domaine de la chimie pharmaceutique que celui des matériaux. Dans ce contexte, nous avons développé des voies d’accès rapides et stéréosélectives à divers composés fluorés.
  • - Glycochimie : Le développement de nouveaux accès aux glycoconjugués est devenu d’un grand intérêt en chimie de synthèse. En particulier, les glycoconjugués possédant une liaison non naturelle sont largement étudiés en raison de leurs stabilités enzymatiques et chimiques par rapport aux liaisons naturelles C-O et C-N. Notre expertise porte sur la fonctionnalisation catalysée par un métal de substrats glycaux en utilisant deux réactivités différentes :
    • - Réactions de couplage croisé sur des composés 2-iodoglycals de départ pour la formation de liaisons C-C, C-N ou C-P : aminocarbonylation catalysée au palladium, réaction de Suzuki-Miyaura carbonylative, cyanation en milieu aqueux dual nickel/cuivre -amidation catalysée et phosphonylation catalysée par le palladium.
    • - Réactions de fonctionnalisation C-H dirigées de la position pseudo-anomérique des C2-amidoglycals : arylation C-H catalysée par le palladium et alcénylation C-H catalysée par le nickel.
  • - Peptides et peptidomimétiques : Une des limitations à l’utilisation des peptides comme agents thérapeutiques est leur dégradation rapide par les peptidases ainsi que leur faible lipophilie. Notre laboratoire s’intéresse à la mise au point de réactions de couplage peptidique efficace qui permettent l’incorporation d’aminoacides α-trifluorométhylés énantiopurs dans des chaînes peptidiques. Leur utilisation est d’un grand intérêt du fait des propriétés uniques de l’atome de fluor. Leur incorporation dans des chaînes peptidiques est prometteuse du fait des contraintes conformationnelles, des effets électroniques et de l’augmentation de l’hydrophobie induits par les groupements fluorés. Ainsi une stabilité métabolique accrue vis-à-vis des protéases et des structures tridimensionnelles originales sont attendues. L’augmentation local du charactère hydrophobe peut permettre de faciliter le passage de la barrière hémato-encéphalique. Par ailleurs ces peptides fluorés présentent un fort potentiel analytique en tant que sonde RMN (19F) pour l’élucidation des structures, la compréhension des mécanismes biologiques et les études pharmacocinétiques de ces peptides non protéogéniques.
  • - Cancer : Les "PROteolysis Targeting Chimeras" (PROTACs) sont des molécules bifonctionnelles constituées d’un ligand pour la protéine cible et d’un ligand pour une ubiquitine ligase E3 : ces ligands sont liés de manière covalente par un linker flexible. Dans les cellules, leur mode d’action est le suivant : recrutement de la ligase E3 à proximité immédiate de la protéine cible, ubiquitination de cette dernière, entrainant sa reconnaissance et dégradation par le protéasome. En d’autres termes, les PROTAC détournent le mécanisme de dégradation cellulaire natif pour éliminer sélectivement le protéine cible de la cellule. Chez BioCIS, nous travaillons sur la conception, la synthèse et l’évaluation biologique de nouveaux PROTACs ciblant des protéines qui régulent à la hausse les oncogènes ou les facteurs favorisant la prolifération et inhibent les suppresseurs de tumeurs ou les facteurs limitant la prolifération. La dégradation intentionnelle et contrôlée de ces protéines pourrait significativement inhiber la tumorigenèse et représenter une stratégie thérapeutique pour traiter le cancer.